Elle prie le ciel pour lui demander de bien nous inspirer.

LE COCHON  SIDÉRAL

Les arbres ne montent pas jusqu'au Ciel...

Les taupes ne creusent pas jusqu'en Australie...
Ajoutez ce site à vos favoris

Si vous arrivez sur ce site pensant y trouver des propos pittoresques, vous risquez d'être déçu. Le nom de ce site vous choque ou vous surprend, cela est logique est normal. Fallait-il choisir tout simplement "les cours du porc", ou "les prix du porc" ? comme certaines âmes bien simplistes le souhaitaient. Cela n'avait rien d'original et ne me plaisait pas. Fallait-il opter pour le cochon astral ?, cela apparaissait bien pompeux. Et puis au cours d'une conversation anodine, l'idée a été soufflée. Conclusion : parlez toujours de vos soucis et préoccupations et le ciel avec sa bienveillance habituelle vous apportera dans bien des cas, par le biais d'une âme charitable la solution adéquate ou appropriée.

Maintenant que votre lanterne est éclairée, il serait ingrat de ma part de ne pas remercier publiquement la bonne fée ou le bon magicien qui nous a soufflé la lumineuse idée qui a permis de choisir le nom de ce site. Avec le recul du temps, je me rends compte que l'effet apparaît moins péjoratif que ne le pensaient les esprits tordus lors des premiers mois. Pour les uns c'est simple à retenir, pour d'autres c'est original et la formule "bien faire et laisser braire" s'est trouvée une fois de plus vérifiée.

A la réflexion, lorsque vous aurez admis et compris que l'originalité de ce site consistait lors de sa création à se pencher, pour prévoir en fonction des évolutions planétaires, sur l'évolution des cours du marché du porc breton, vous considèrerez sans doute que le nom choisi n'a rien de choquant ou de surprenant. Tout est rationnel, même l'irrationnel : c'est logique, tout en conservant un côté atypique. Voilà, vous savez presque tout et si vous souhaitez des détails complémentaires, vous les trouverez peut-être en parcourant les lignes suivantes.

Volontairement, les propos comme le cadre seront plus proches du style bénédictin que de la fantaisie.

Ne vous attendez pas non plus à trouver ici de l'anormal, mais tout simplement du normal. Les marchés ne varient pas tous les jours de 3%, tout comme, heureusement, l'on ne se brule pas tous les jours avec une casserole etc....

Vous y trouverez en fonction de l'inspiration du moment des perpectives et des commentaires relatifs à :
• L'évolution des cours du porc en nous référant aux prix du Marché du Porc Breton.
• L'évolution des prix du pétrole brut (Brent), telle que nous la percevons,
• L'évolution des marchés financiers mondiaux.

• Un renvoi vers des graphes de synthèse et des commentaires réalisés par Moïse qui sont principalement axés sur le marché des changes et autres valeurs.

Tout cet ensemble ne fera l'objet que d'une seule rubrique, où en fonction des facteurs du moment, telle ou telle partie sera plus ou moins développée.... car parfois, il n'y a rien à dire et à faire, il suffit d'attendre....

Inutile de le nier ou de le cacher, nous basant principalement sur des facteurs planétaires, il y aura des périodes où la luminosité sera plus brillante et des périodes où, il nous faudra naviguer sans repères. Mais quoiqu'en pensent certains, le fil du temps nous a permis de nous rendre compte que les grandes tendances de fond de l'évolution des marchés et notamment celui du porc breton reflétaient les mouvements de la complexe horloge qui tourne au dessus de nos têtes.

Pourquoi le cours du porc ? c'est tout simplement le résultat d'une boutade au cours d'une conversation ; et si le passé récent ne nous a pas toujours donné raison, il nous a permis d'entrevoir sans équivoque quelques grands mouvements des cours du porc au cours de l'hiver dernier et d'annoncer sans ambiguïté que les cours du porc n'allaient pas s'effondrer, mais s'envoler (relativement) en fin d'année 2004. Ayant annoncé la hausse du marché..., ne soyez pas choqués lorsque nous annoncerons des baisses. Que le marché du porc monte ou baisse, nous n'avons pas face à cette évolution de sentiments. D'ailleurs, un marché n'a pas de sentiments, c'est une mécanique. Ce qui nous importe c'est d'essayer de saisir au mieux le ou les mouvements à venir ; et sur ce thème, je vous renvoie à ce concept : Le rythme des marchés n'est pas un rythme humain, gardons le bien à l'esprit. Exprimé clairement, un marché fonctionne bien lorsque la majorité des opérateurs se trompe. En deux mots : ne suivez pas les moutons.... (suivez le cochon) !!!, Breton, naturellement, celui dont le cours est établi par le Marché du Porc.

Ne soyez pas étonné qu'en général nous n'avançions jamais les raisons d'un mouvement. Cela n'est pas notre rôle. La technique utilisée ne permet pas d'obtenir ces détails qui en fin de compte sont superflus. La ou les raisons se produisent en temps opportun. En fait, ce qui vous intéresse, c'est de savoir si le marché va monter ou va descendre... la raison ou les motivations de ce mouvement importent peu, pourvu que la tendance ait été correctement annoncée. Et ce principe s'applique aussi bien pour le cours du porc, le cours du brent etc. . Pourquoi les enfants se lèvent-ils du mauvais pied le matin et ont-ils le sourire à midi ? et les exemples pourraient être multipliés à l'infini....

Alors, remercions tout simplement le ciel de nous avoir si bien éclairé, et espérons qu'il continuera dans cette voie.

Pourquoi le pétrole brut : c'est tout simplement le résultat d'une curiosité personnelle, laquelle se trouve peut-être aussi renforcée par le fait que nous n'utilisons pas des paramètres normalement reconnus universellement en la matière. Ces paramètres sont en fait la résultante d'une conversation avec une bibliothèque ambulante... Sur ce point, précisons que nous prenons comme référence les cours du BRENT, pétrole de la mer du nord et non le WTI dont les cours sont fixés aux Etats-Unis. Le Brent fait l'objet d'une cotation sur le marché londonien. Le hasard ayant voulu que nous ayons commencé par cette qualité, nous y sommes restés fidèles.

N'ignorant pas que beaucoup de lecteurs ne disposent pas d'un débit descendant très rapide, nous nous efforcerons d'éliminer (à l'exception de notre charmante fée) tout décor inutile, pour faciliter un accès confortable.

Nous reprendrons également en langue française le commentaire hebdomadaire de MMA cycles, Raymond MERRIMAN, qui aborde régulièrement l'évolution de certaines matières premières (céréales, soja etc...), et que je considère comme une référence en beaucoup de domaines. Ceux qui souhaiteraient des informations plus détaillées, pourront s'abonner à ses publications spécialisées en la matière.

Comme cet auteur, nous essaierons d'être bref, concis, d'aller à l'essentiel sans fioritures. Certes, il arrivera, sans aucun doute, que des erreurs puissent se produire quant à l'arrivée de certains événements, car malheureusement nous ne bénéficions pas de l'infaillibilité pontificale. Nous essaierons de vous indiquer le sens du vent et de vous aviser en temps opportun, pour vous permettre de rentrer à temps la grande voile pour sortir le foc tempête.

Ensuite, au fil du temps, d'autres sujets seront sans doute ponctuellement abordés, lesquels seront sans doute bien extérieurs à notre matière de base, mais pourront néanmoins présenter un intérêt pour certains... et ce ne sont pas les sujets qui font défaut.

Pour que vous ne soyez pas perdus, dans cette salade un peu exotique, nous vous avons réalisé un plan assez précis, qui vous permettra d'aller là où vous le souhaitez rapidement.

Bonne lecture pour les uns, bon divertissement pour les autres... et gardez en tête que :

Si vous n'avez jamais vu les arbres monter jusqu'au ciel

     Personne n'a jamais vu les taupes creuser jusqu'en Australie.

Haut de page       Retour début de page









Un hébergement compétitif



Valid HTML 4.01 Transitional

Valid CSS!


Site Meter